Le site des pâtisseries, chocolats et autres friandises "Made in Belgium"

Adresses gourmandes

Crosset

Crosset

La boulangerie/pâtisserie chez les Crosset, c’est une histoire de famille. C’est en 1938 que tout commence, lorsque Charles Crosset inaugure sa première boutique au centre de Liège. Aujourd’hui, son fils Georges a repris le flambeau du magasin au centre et en a même ouvert un deuxième. Christophe Crosset, le fils de Georges, a quant à lui ouvert une enseigne à Nandrin (région de Liège) et y propose les mêmes produits. La différence entre Crosset et la plupart des autres boulangeries/pâtisseries ? Proposer des produits entièrement faits maison, selon de vieilles recettes et avec des produits de qualité. Vous y trouverez notamment des tartes, sabayons, javanais, mais aussi des gaufres fourrées aux fruits, des couques suisses, des frangipanes ou encore des mokas. Vous retrouverez également des spécialités de la région telles que des rombosses, gâteaux de Verviers, gosettes, gaufres de Liège ou tartes au riz. Si vous passez la porte de chez Crosset, vous ne sortirez certainement pas les mains vides.

Plus d'infos...

Vandenhende

Vandenhende

Jeune artisan chocolatier, Kenny Vandenhende lance en 2007 un petit magasin à deux pas du carrefour de la chasse, quartier commerçant de la commune d’Etterbeek (Bruxelles). Cet ancien employé de « Passion chocolat » se donne une ligne directrice claire : proposer des produits aux goûts traditionnels et fabriqués de manière artisanale (tout est fabriqué dans l’atelier, à l’arrière de la boutique). En quelques années, la réputation de la chocolaterie Vandenhende s’est faite bien au-delà d’Etterbeek, grâce à ses fameux fondants au chocolat. Cette chocolaterie propose également une quarantaine de pralines différentes (dont une au caramel et aux pommes ou d’autres aux épices), mais également des orangettes, de la glace, de la pâte à tartiner ou des macarons. « Certains artisans essayent de faire du chocolat un produit de luxe. Moi, j’essaye surtout de faire des choses simples mais de qualité. Je préfère que les clients se déplacent pour le goût avant tout », précise Kenny Vandenhende.

Plus d'infos...

Papabubble

Papabubble

Si le concept de « Papabubble » étonnera certainement les petits, il ravira également les plus grands. Pas qu’un simple magasin de bonbons, cet endroit situé à deux pas de la Grand Place de Bruxelles est surtout un atelier de démonstration. A travers une vitre, vous aurez ainsi l’occasion d’admirer deux expertes manipuler des grands bouts de pâte aux multiples couleurs pour en faire des bonbons durs à sucer. Rouges, verts, mauves, en forme de ronds, de carrés ou de sucettes, ces friandises sont ensuite vendues dans la boutique même. C’est suite à une formation de trois mois que Silvana et Sophie ont lancé à Bruxelles « Papabubble » en janvier 2012. Après un bon bouche-à-oreille, les touristes comme les citadins se pressent pour admirer le savoir-faire de ces deux jeunes filles, en démonstration plusieurs fois par jour. A noter que ce concept n’est pas belge, mais a été initié en Espagne en 2004. Depuis, une dizaine de boutiques ont fleuri un peu partout dans le monde, dont à New-York, Tokyo, Moscou ou Amsterdam.

Plus d'infos...

Chocolats Mosan

Chocolats Mosan

Les chocolateries artisanales à Liège ne se comptent que sur les doigts d’une main. Les chocolats Mosan en font partie. C’est après avoir commercialisé des barres de chocolat dans différents commerces que ce couple (Daniel Colson travaille dans les ateliers et la femme tient le magasin) décide d’ouvrir en 2005 une boutique dans la galerie Cathédrale, au centre de Liège. En quelques années, la marque Mosan a considérablement élargit sa gamme, jusqu’à proposer aujourd’hui pas moins de soixante sortes de pralines, au goût tantôt classique et tantôt original. Plus qu’une chocolaterie, cette boutique propose également différentes douceurs comme des macarons (tiramisu, noisette,…), des cupcakes, des pâtes de fruits ou des cuberdons. « Les clients viennent chercher des goûts qu’ils ont déjà retrouvé ailleurs », précise madame Colson. Originalité : pendant quelques mois à partir de la foire d’octobre, le magasin propose des lacquemants au chocolat ! A noter que tous les samedis après-midi, une démonstration de confection de chocolats a lieu dans le magasin.

Plus d'infos...

Benoît Nihant

Benoît Nihant

En l’espace de quelques années, Benoît Nihant s’est taillé une place de choix dans le milieu du chocolat belge, grâce à des créations originales, à forte teneur en cacao et pauvres en sucre. C’est en 2006 que cet ancien ingénieur lance son entreprise avec un but précis : fabriquer son propre chocolat à base des fèves et ne pas utiliser du chocolat de couverture, comme c’est le cas pour la grande majorité des artisans. Benoît Nihant propose ainsi des tablettes (certaines créées à base d’une seule sorte de fève de cacao), mandarines enrobées de chocolat, pâte à tartiner ou encore pralines aux goûts originaux : violette, lavande, rose, menthe,… Vu la qualité des matières premières et le souci du détail, les chocolats de Benoît Nihant sont plus chers que la moyenne et destinés à un public haut de gamme. Normal donc de trouver ses chocolats dans des institutions telles que le « Comme chez soi », la « Villa Lorraine » ou le magasin « Rob » à Bruxelles.

Plus d'infos...

Wittamer

Wittamer

S’il ne fallait citer qu’une seule boulangerie-pâtisserie à Bruxelles, ça serait évidemment Wittamer. Lorsqu’Henri Wittamer lance sa boutique en 1910 sur la place du Grand Sablon, il imaginait tout simplement en faire une bonne boulangerie de quartier. Fort d’un succès inattendu dans les environs, sa belle-fille Yvonne décide dans les années 50 de diversifier les activités en proposant également des tartes. La réputation de Wittamer se répand bien au-delà de Bruxelles, grâce à ses misérables, sa tarte au sucre, ses mokas, sa forêt noire, ses tartines russes et ses craquelins. En constante évolution, Myriam et Paul Wittamer, la troisième génération de la famille, lancent en 1985 une boutique destinée uniquement au chocolat, juste à côté de la pâtisserie. C’est tout simplement la première du genre sur la place du Sablon ! Avec aujourd’hui un salon de thé à l’étage et une carte de plats salés, Wittamer est un label de qualité convoité par de nombreux touristes. Un endroit chic, snob et malheureusement cher, même si la qualité est là.

Plus d'infos...